Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La plateforme de prise de rendez vous Kinésithérapeutes

Face à la fermeture des cabinets, un kiné des Yvelines veut développer les soins à domicile. Implanté au Chesnay-Rocquencourt, Jean-Luc Corne invite ses confrères libéraux, dont les cabinets sont fermés, à se faire connaître afin de ne pas interrompre les soins. Deux plates-formes ont été créées pour les mettre en contact avec des patients. Le confinement a bouleversé la donne. Les kinésithérapeutes ont été invités à fermer leur cabinet suite aux recommandations du ministère de la Santé. Ce dernier leur a demandé de satisfaire les soins à domicile pour les patients Covid et non Covid. 

L’URPS (union régionale des professionnels de santé) kiné Ile-de-France, qui regroupe les 10 000 kinés libéraux de la région, a étendu de son côté à ses adhérents (et leurs patients) le site de prises de rendez-vous inzee.care, avec comme consigne d’accepter uniquement les demandes de soins qui leur paraissent urgentes et non-reportables, « et uniquement si vous avez le matériel de protection adéquat ».

«Nous devons penser aux personnes âgées ou aux handicapés qui ont besoin de soins»

« C’est une période de crise. Il faut mettre de côté le fait que l’on soit libéral ou pas. Tout le monde doit être sur le pont. Sinon, on court à la catastrophe » reprend Jean-Luc Corne. Et le kiné de 57 ans d’insister : « Il y a toujours des gens qui ont des AVC ou des arrêts cardiaques. Ils ne peuvent pas se relever sans nous. Ensuite, nous devons penser aux personnes âgées ou aux handicapés, plus ou moins lourds, qui sont dépendants. Ils respectent parfaitement le confinement, c’est évident, mais ils ont besoin de soins. Et, bien entendu, à domicile ».

Lire l’article en entier

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Dans la même thématique

Trouvez votre infirmière en 3 minutes

Une question ?
Contactez-nous au : 01 83 81 45 12